Le voyage de Chihiro

Bonjour je reviens vous parler de ce superbe manga. Il s’agit de l’adaptation du film du Voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki.
Pour ceux qui ne connaissent pas, Chihiro, dix ans, a tout d’une petite fille capricieuse. Elle s’apprête à emménager avec ses parents dans une nouvelle demeure. Sur la route, la petite famille se retrouve face à un immense bâtiment rouge au centre duquel s’ouvre un long tunnel. De l’autre côté du passage se dresse une ville fantôme. Les parents découvrent dans un restaurant désert de nombreux mets succulents et ne tardent pas à se jeter dessus. Ils se retrouvent alors transformés en cochons.

Ma tristesse est immense,
mais quelque part, là-bas, je sais que tu m’attends.

Je dis « adaptation du film » parce que pour ceux qui ont vu le films, on retrouve exactement les mêmes images, le même trait graphique, à la limite d’un screen écran. En plus, l’animation est tellement bien décomposée, que je me suis crue devant la télé, et CA, c’était génial.
L’univers de cette histoire est fascinant, Miyazaki façonne une sorte d’Alice au pays des merveilles, avec Chihiro dans le rôle de Alice, Yaku dans le rôle du lapin, et Yubaba dans le rôle de la reine des coeurs. D’autant plus que toutes deux ont une tête plus grosse que le corps. Et rien que pour ça, j’aime. Il y a tellement d’analyse à faire à partir de ça.

On n’oublie jamais les gens qu’on a rencontrés, on a seulement du mal à s’en souvenir.

Dans cette histoire, on traite l’egoïsme, Chihiro découvre le sort de ses parents et est livrée  à elle-même dans les ténèbres de ce monde étrange. Elle n’a pas d’autre choix que de se mettre à travailler pour survivre, et tenter de sauver ses parents. Et c’est une très belle morale que de se dire qu’il ne faut pas se jeter goulûment sur quelque chose lorsqu’on n’y a pas été invité. Je trouve que cette histoire, aussi dure et étrange soit-elle regorge de belles morales. Et la lecture de ce manga m’a énormément fait réfléchir.
Je préfère nettement cette adaptation en livre au film, probablement parce-que j’aime la sensation du papier entre mes mains ! Quoi qu’il en soit, je prévois d’acheter d’autre manga de ce type.

C’est tout au fond de moi,
l’envie de voir des rêves qui tourbillonnent de joie.

Si vous voulez vous laisser tenter c’est ici !
Sur ces belles paroles, je retourne à mes livres !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s